Gouvernance
de la résilience
urbaine

Démarche de gou­ver­nance col­la­bo­ra­tive d’appréciation des risques des sys­tèmes essentiels

Description

Ce pro­jet de recherche-action ini­tié par Oura­nos, vise la construc­tion d’une démarche glo­bale d’appréciation des risques des sys­tèmes essen­tiels au sein de deux MRC, dans un contexte de chan­ge­ments cli­ma­tiques. Cité-ID sou­tien la réa­li­sa­tion de ce pro­jet par un pro­ces­sus de gou­ver­nance col­la­bo­ra­tive. Finan­cée par le Minis­tère de la Sécu­ri­té publique et le Fonds vert, cette démarche est réa­li­sée en par­te­na­riat avec Poly­tech­nique Mont­réal, experts en matière de ges­tion de risques.

Un sys­tème essen­tiel (SE) est un sys­tème assu­rant la pro­duc­tion ou la four­ni­ture des ser­vices ou des res­sources néces­saires à la vie et au fonc­tion­ne­ment des col­lec­ti­vi­tés. Les muni­ci­pa­li­tés sont extrê­me­ment dépen­dantes des ser­vices ou res­sources four­nis par les SE. Les chan­ge­ments cli­ma­tiques entraînent une aug­men­ta­tion des aléas natu­rels tant au niveau des effets que des fré­quences. Les SE sont donc de plus en plus sou­mis à des per­tur­ba­tions. Cer­tains équi­pe­ments des SE ont été conçus à par­tir de don­nées cli­ma­tiques his­to­riques qui sont aujourd’hui remises en cause ou modi­fiées. Dès lors, les SE ne peuvent plus répondre à ces nou­velles contraintes cli­ma­tiques et sont ain­si fra­gi­li­sées. Il devient donc pri­mor­dial d’apprécier les risques induits à ces sys­tèmes ain­si que les outils de ges­tion de ces risques, en tenant compte du contexte de juri­dic­tion variable des SE, de même que du nombre très impor­tant d’organisations qui doivent se coor­don­ner pour gérer un évé­ne­ment qui pro­vo­que­rait des échecs en cas­cade, et qui assurent une ges­tion par­ta­gée des risques. 

Le pro­jet per­met­tra de mieux com­prendre les vul­né­ra­bi­li­tés des SE en milieu peu urba­ni­sé, dans le but de les réduire. En plus d’outiller le Minis­tère de la Sécu­ri­té publique, ses direc­tions régio­nales et les MRC qué­bé­coises dans l’amorce de démarches simi­laires, le pro­jet contri­bue­ra à l’avancement des connais­sances scien­ti­fiques en matière de gou­ver­nance col­la­bo­ra­tive et d’interdépendance des sys­tèmes essentiels.

Partenaires