Gouvernance
de la résilience
urbaine

Liens sociaux et rési­lience face à la COVID-19

Description

La quan­ti­té et la qua­li­té des liens sociaux consti­tuent un fac­teur déter­mi­nant quant à la capa­ci­té des citoyens et des com­mu­nau­tés à se réta­blir pen­dant et après un désastre. Dans le contexte de la pan­dé­mie de Covid-19 et des direc­tives de la san­té publique concer­nant la dis­tan­cia­tion phy­sique, les liens sociaux sont sus­cep­tibles de se trans­for­mer et d’influencer le réta­blis­se­ment post-crise. En effet, la trans­for­ma­tion des liens sociaux due à la pan­dé­mie peut avoir des consé­quences néga­tives sur les res­sources nor­ma­le­ment acces­sibles aux indi­vi­dus en temps de crise.

Dans ce contexte, le Cité-ID a obte­nu le man­dat de la Ville de Mont­réal et de la Direc­tion régio­nale de san­té publique de Mont­réal, de mener une étude sur les liens sociaux des Mont­réa­lais et Mont­réa­laises dans six arron­dis­se­ments de la ville. Il est ques­tion notam­ment d’éclaircir com­ment ces liens favo­risent ou non la rési­lience indi­vi­duelle et col­lec­tive dans un contexte de pan­dé­mie de COVID-19. Ce fai­sant, le Cité-ID a pour objec­tif d’outiller les auto­ri­tés mont­réa­laises et leurs par­te­naires afin d’augmenter la rési­lience sur le ter­ri­toire de la métropole.

La pré­sente étude vise plus spé­ci­fi­que­ment à explo­rer le rôle des liens sociaux en lien avec 1) l’adhésion aux direc­tives de la san­té publique, 2) la réduc­tion des effets néga­tifs liés au confi­ne­ment sur la san­té men­tale et la qua­li­té de vie des citoyens et 3) la rési­lience col­lec­tive via le sou­tien inter­per­son­nel et les sys­tèmes d’entraide en place. Enfin, l’étude vise éga­le­ment à explo­rer l’impact de la COVID-19 sur les liens de proxi­mi­té des Mont­réa­lais et Montréalaises.

Partenaires